Retour en photos sur le Campus Laudato Sí – La relation à soi 1/4

Retour en photos sur le Campus Laudato Sí – La relation à soi 1/4

Le Campus Laudato Sí, donné en 4 sessions, permet de travailler sur 4 aspects de nos vies : la relation à soi-même, la relation aux autres, la relation à la création et la relation au Créateur pour habiter ce monde compris comme maison commune.

Laudato Sí est la seconde encyclique du Pape François. Ayant pour sous-titre « Sur la sauvegarde de la maison commune », elle est consacrée aux questions écologiques et sociales, à l’écologie intégrale, et de façon générale à la sauvegarde de la création.

Les journées de formation sont construites pour permettre une expérience personnelle, se laisser transformer pour expérimenter une autre façon de vivre.

Petite histoire du Campus Laudato Sí

Initié par le diocèse de Valence en 2021 et donné à Allex, chez les Spiritains qui ont décidé de faire de leur maison d’accueil un éco-lieu où l’écologie et la vie communautaire sont prépondérantes, le Campus Laudato Si a pour but de « Se laisser transformer pour transformer le monde »

C’est un programme destiné à tous ceux et toutes celles qui désirent s’investir dans la transition écologique en réponse à l’encyclique Laudato Si et la Bible.

Il s’agit de mettre en réseau les chrétiens , mais aussi de faire des liens avec tous ceux qui sont engagés à protéger notre maison commune, à répondre à leur niveau à la crise socio-environnementale.

Intervenant

●      Fabien REVOL

C’est au sein du paisible et champêtre Couvent de Vaylats  qu’a démarré le premier Campus Laudato SÍ de notre département, les 15 et 16 décembre 2023, animé par Fabien REVOL. Ce nouveau Campus se déroule en quatre étapes  sur une même année, chacune explore une de nos quatre relations fondamentales, dont le premier volet est celui de « la relation à soi».

Car une bonne relation à soi permet de mieux s’ouvrir à l’altérité, reconnaître ma propre valeur m’aide à mieux reconnaître celle de toute autre créature aux yeux de Dieu. S’intéresser à l’écologie c’est s’intéresser à ce qui relie tous les êtres vivants, et désirer prendre soin de ces relations.

Nous avons donc essayé de nous demander ce qui  peut couper ou entraver ces relations ?… Le « paradigme technocratique » qu’évoque le pape François dans son encyclique Laudato Si : idolâtrer le progrès scientifique et réduire  la valeur du monde à son utilité pour les êtres humains. Car la crise écologique prend son origine dans le cœur de l’Homme, qui parce qu’il est capable de Dieu à trop souvent la tentation de se prendre pour Dieu.

Sylvie CHALLAMEL est aussi venue illustrer cette session par son expérience de terrain, à la fois en tant que psychanalyste et en tant que famille d’accueil d’enfants en grande souffrance psychique. Elle à évoqué la difficulté de travailler avec des institutions médico-sociales demandeuses d’efficacité, alors que les enfants accueillis ont avant tout besoin de relations sincères et bénéfiques.

Comment sortir de notre « culture du déchet » qui non seulement fabrique des tonnes de déchets polluants, mais va jusqu’à considérer une partie de la population comme des « déchets humains » ?

La bonne nouvelle de l’écologie intégrale est que « les êtres humains, capables de se dégrader à l’extrême, peuvent aussi se surmonter, opter de nouveau pour le bien et se régénérer. » (LS 205).

Le défi n’est-il pas d’arriver à transformer la « douloureuse conscience » de l’état de notre maison commune en actions très concrètes ?

Anne LAEVENS PONS (Cahors)

Le 15 et 16 décembre 2023 se tenait au couvent de Vaylats, la première session du campus « Laudato si’» dans le Lot…Et la motivation était au rendez-vous ! Traverser en partie le département, à la tombée de la nuit et à un âge avancé, ce n’est pas rien mais venir de Gironde…c’est encore plus fort !

Dans le cadre de l’écologie intégrale, nous devions nous intéresser à « la relation à soi ».Tout d’abord, les entraves de la relation à soi par le paradigme technocratique.

Paradigme

Le 15 et 16 décembre 2023 se tenait au couvent de Vaylats, la première session du campus « Laudato si’» dans le Lot…Et la motivation était au rendez-vous ! Traverser en partie le département, à la tombée de la nuit et à un âge avancé, ce n’est pas rien mais venir de Gironde…c’est encore plus fort !

Dans le cadre de l’écologie intégrale, nous devions nous intéresser à « la relation à soi ».Tout d’abord, les entraves de la relation à soi par le paradigme technocratique.

Paradigme : procédure méthodologique qui constitue un modèle de référence.

Technocrate : homme d’état ou haut-fonctionnaire qui fait prévaloir les considérations techniques ou économiques sur les facteurs humains. (Tiré du dictionnaire.)

Cela vous parle, je pense, c’est très actuel !

Le transhumanisme sera cité trois fois, entre autres.

La deuxième partie, nous a invité à nous pencher sur la bonne nouvelle de l’écologie intégrale pour la relation à soi. Heureusement, tout n’est pas perdu, vous vous en doutiez, mais ça fait du bien de l’entendre.

Tout cela en appui sur le texte de l’encyclique « Laudato Sí » du pape François.

Puis, Sylvie est venue apporter son témoignage, évoquant son engagement dans sa vie professionnelle et plus, auprès des enfants en très grande difficultés, ceux pour lesquels l’administration de notre société ne trouve pas de solutions.

Vingt quatre heures entrecoupées de temps de réflexion, d’échanges d’un très bon niveau d’écoute et de prières.

Une aide à retrouver ou confirmer ses repères, en ce temps de crise grave mondiale.

Merci à Fabien, Sylvie, au couvent de Vaylats et aux participants de cette session qui se poursuit en janvier (12 et 13 janvier 2024) par la relation à la création.

Daniel PAREUIL (Gramat)

Programme de la journée

Vendredi 15 Décembre

18h00 : Accueil

18h45 : Introduction à l’écologie intégrale et aux 4 relations

19h15 : Dîner

20h30 : Conférence 1 : « Qu’est-ce qui entrave la relation à soi-même dans le paradigme technocratique. »

22h00 : Prière

Samedi 16 Décembre

9h00 : « La bonne nouvelle de l’écologie intégrale sur la relation à soi. »

10h30 : Pause

11h00 : Travail en groupe

12h15 : Déjeuner

13h45 : Départ, visite d’un site dont l’expérience illustre le rapport à soi

16h30 : Retour et table ronde conclusive de la journée

17h00 : Fin de la journée

Participation aux frais 

Après une première session, il est conseillé de s’engager à suivre les 4 sessions. Les tarifs n’incluent pas d’hébergement.

  • 60 € par journée
  • Etudiants/chômeur : 30 €
  • Cycle complet : 200 € (les 4 sessions)
  • Formation professionnelle continue : 225 € par jour – 900€ le cycle complet (les 4 sessions)

Flyer-A5-Laudato-Sí-1-4-Int-2023

4 Commentaires

  1. Lufeaux Huguette

    Je souhaite faire du co-voiturage, merci de m’indiquer s’il y a d’autres personnes inscrites à Cahors et qui seraient d’accord pour ce mode de déplacement.
    Mon téléphone : 06 72 00 14 71 ou 05 65 22 29 11
    Merci
    Huguette Lufeaux

  2. Maupoux Cécile

    Bonjour, pour poser des actes et faire bouger la jauge des participants, je m’inscris à la session “La relation à soi”. A bientôt !
    Cécile

Ajouter un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *